Le think tank qui prend le parti
des comités d’entreprise.

Je souhaite être informé
des nouvelles du Cercle :
contact@cerclemc.org

Mot de passe oublié ?
Merci de renseigner votre adresse email.

Activités sociales et culturelles ou redistribution de pouvoir d’achat ?

Une étude du Cercle Maurice Cohen, qui détaille ses propositions concernant la gestion des ASC.

RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE

La prise en main par les salariés et leurs représentants de la gestion des « œuvres sociales », rebaptisées en 1982 « activités sociales et culturelles », est le fruit d’un projet émancipateur qui trouve sa source au début du siècle dernier, et sa traduction dans le programme du Conseil National de la Résistance.
En revenant sur cette histoire, on constate que les fondamentaux et les besoins des salariés ont évolué au cours du temps, et que le rôle qu’ont pu jouer les comités d’entreprise s’est adapté selon les périodes (I).

Depuis une vingtaine d’années, sous l’effet des mutations de la société et des entreprises, le projet émancipateur s’est effacé dans la plupart des comités d’entreprise au profit d’activités plus consuméristes que sociales et culturelles (II).

Retrouver la voie d’une gestion des activités sociales et culturelles par et pour les salariés suppose une nouvelle adaptation, que soumet au débat le Cercle Maurice Cohen sous forme de propositions (III).

Pour télécharger l’intégralité de l’étude sur les ASC cliquez ici

Laisser un commentaire